Archives de catégorie : Thématique

Les Trois Glorieuses

J’ouvre sur une question: Une nouvelle émission ou Un titre nouveau pour une émission fêtant la déclaration d’indépendance du pays ? Cette émission a une portée historique comme on peut l’imaginer et la notice en fait le rappel. La période célébrée permet de faire un pont philatélique entre le retour de l’exil de feu SM Mohammed V et la déclaration d’indépendance.

Le milieu des années 1950 est riche en évènements historique et le Maroc a son hat-trick (sans être péjoratif). Chaque pays célébre une fête nationale ou d’indépendance: la particularité du Maroc est d’en avoir plusieurs. Le 18 Novembre est celle de la Déclaration d’indépendance. Le 3 Mars est celle de l’indépendance de la Zone Sud sous protectorat français. Le 7 Avril est celle de l’indépendance de la Zone Nord. Seules les 2 premières sont célébrées par des timbres… On se chamaille à l’époque entre 2 Mars, 3 Mars et 7 Mars: le 2 aura gagné pour des raisons politiques et parce qu’il faut bien arrêter une date symbolique. Pour la conception du timbre, je vous renvoie à l’article publié par le magazine le360: Le Maroc célèbre les 58 ans de son indépendance. Vous y trouverez en regardant la vidéo, la source des images utilisées pour l’illustration du timbre. En bas d’article, j’indique les références des livres intéressants traitant de la période pré-post indépendance: en cours de lecture.

Notice philatélique

Feu Sa Majesté le Roi Mohammed V, que Dieu ait son âme en sa sainte miséricorde, a regagné la mère patrie accompagnée de son illustre famille, après avoir passé près de 27 mois (du 20 Août 1952 au 16 Novembre 1955) en exil forcé en Corse d’abord et Madagascar ensuite.

Le Jour du retour (16 novembre 1955), Feu Sa Majesté le Roi Mohammed V muni de la déclaration d’indépendance, annonça l’heureuse nouvelle à laquelle aspiraient le père de la nation, l’illustre famille royale et tout le peuple marocain : la fin du Protectorat et l’aube de l’Indépendance et la liberté acquises de haute lutte.
La journée du 16 novembre 1955, qui marqua le retour du Souverain, fait partie des trois fêtes glorieuses :

  • le 16novembre 1955, fête du retour de l’exil,
  • le 17 novembre 1955, fête de la résurgence de la nation marocaine et sa délivrance du joug du joug de l’occupation et le recouvrement de son droit et de sa dignité,
  • Enfin le 18 novembre 1955, fête qui marqua l’intronisation de Feu Sa Majesté le Roi Mohammed V.

Rappelons par ailleurs que la déclaration de l’indépendance a été signée le 2 mars 1956 en présence de M. Mbarek EL BEKKAY, premier ministre du premier gouvernement marocain indépendant et M. Christian PINEAU, ministre des affaires étrangères français.

Barid Al-Maghrib émet un timbre-poste en commémoration des trois fêtes glorieuses qui ont marqué l’Histoire du Maroc, et ce à l’instar des émissions spéciales réalisées à l’occasion de la fête de l’indépendance en 1957, 1966, 1975, 1981, 1990, 1995 et 2000 et à l’occasion de l’anniversaire du retour d’Exil de Feu Sa Majesté Mohammed V, en 1965 et en 2005. Plusieurs émissions similaires ont été également lancées telles que et l’anniversaire du Discours de Tanger, en 1987 et en 1997. (Source: Poste Maroc / Barid-Al-Maghrib)

Fiche technique

Timbre commémoratif bilingue Les trois glorieuses
Timbre commémoratif bilingue Les trois glorieuses
Intitulé: Les trois glorieuses
Description: SM Mohammed V assis prononçant un discours, SM Mohammed V dans son véhicule avec le prince héritier, peuple en fond
Valeur faciale: 3.5 dh
Usage: Courrier national, lettre jusqu’à 20g
Date d´émission: 18/11/2013
Forme: Horizontale
Largeur: 40 mm
Hauteur: 30 mm
Dentelure (H x V): 13 1/4 discontinue (mesurée)
13 selon WNS
13 1/4 selon Michel
Couleur: Polychrome
Impression: Héliogravure
Emis en feuille de: 25 timbres (5 L ×5 C)
Quantité: 100’000 exemplaires
Papier: Blanc
Gomme:
Imprimeur: Phil@poste France
Artiste/Dessinateur: BAM
Phosphore: Coin supérieur droit
Complément:
Reférences WNS: MA017.13
YT: 1682
Michel: 1830
Scott: –
Thématique Politique et Gouvernement
Histoire (Histoire des peuples)
Secteur militaire (Événements militaires)

En Bonus,

…Le premier jour de l’émission

…La galerie des émissions précédentes,

 

…La galerie des autres émissions mentionnées

 

Références:

  1. SM Mohammed V – Le Maroc à l’heure de l’indépendance – Tome 1 – 1955-1957 Ministère de l’information et du Tourisme – Rabat
  2. Pierre Corval – Le Maroc en Révolution – Bibliothèque de l’Homme d’action – 1956
  3. Gilbert Grandval – Ma Mission au Maroc – Libraire Plon – 1956

Semaine de Solidarité 2013

… Ou la philatélie mise au service des oeuvres sociales, de l’entraide et de la solidarité. Les émissions de ce type sont nombreuses dans la philatélie du Maroc avec la Semaine de l’Aveugle, le Croissant Rouge Marocain pour ne citer que les plus importantes en nombre d’années d’émissions. La Semaine de Solidarité commence à se faire une série mais d’un type singulier.

La première remarque que l’on peut faire est que l’illustration du timbre et le format sont quasi-inchangées depuis quelques années. Devrait-on parler simplement de millésime comme pour les séries courantes? Au sujet de la forme, les timbres de la thématique sont en majorité circulaire. Ils se collectionnent rarement sans les marges pour des raisons pratiques je pense (manipulation et stockage).

Deuxième note, alors qu’il s’agit d’une émission spéciale, le tirage est sept (7) fois plus élevé (700K) que celui des autres émissions de l’année: soit on a prévu de vendre cette année plus de timbres pour financer la cause de la fondation, soit Poste Maroc était un peu à court de timbres en fin d’années. Pour tout savoir de l’allocation des fonds récoltés par la fondation, j’ai mis en référence les sites de la fondation Mohammed V de solidarité et un article de presse paru au Maroc. A des fins de transparence, il serait utile de savoir combien de timbres ont été vendus. Après le marché philatélique décidera qu’elle importance donner à l’émission.

Ceci dit, par solidarité, j’en ai achété!

Notice Philatélique

Sous la Présidence Effective de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu L’assiste, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité organise la 16ème édition de la Semaine Nationale de Solidarité avec pour objectif l’amélioration des conditions socio-économiques des populations démunies.

Il s’agit plus précisément de promouvoir une culture de solidarité par la sensibilisation de toutes les couches sociales à l’importance de leur contribution à l’achat de badges, de timbres-poste et au versement de dons alloués à la réalisation de projets à caractères humanitaire, social et de développement durable.

Les fonds collectés servent à l’amélioration des conditions de vie des enfants, à la promotion de la femme en milieu rural, à la formation des jeunes et au soutien des personnes en besoin. Un grand nombre de personnes continuent de souffrir d’insuffisance de ressources et requièrent aide et assistance.

Fidèle à son engagement en faveur de l’extension et du renforcement de la chaîne nationale de solidarité, Poste Maroc met en vente un timbre-poste dédié au thème de la solidarité. (Source: Poste Maroc / Barid-Al-Maghrib)

Fiche technique

Timbre commémoratif de la 16ème campagne nationale de solidarité
Timbre commémoratif de la 16ème campagne nationale de solidarité
 

Intitulé: Semaine de Solidarité 2013
Description: Emblême de la Fondation Mohammed V
Valeur faciale: 8.4 dh
Usage: Courrier international, lettre jusqu’à 20g
Date d´émission: 08/11/2013
Forme: Circulaire (timbre)
Carrée (marges incluses)
Largeur: 38 mm
Hauteur: 38 mm
Dentelure (H x V): 13 (mesurée)
13 selon WNS
12 1/2 selon Michel
Couleur: Polychrome
Impression: Héliogravure
Emis en feuille de: 30 timbres (6 L ×5 C)
Quantité: 710’040 exemplaires
Imprimeur: Phil@poste France
Artiste/Dessinateur: Fondation Mohammed V
Phosphore: Non
Complément:
Reférences WNS: MA016.13
YT: 1681
Michel: 1829
Scott: –
Thématique Politique et Gouvernement

En Bonus,

…Le premier jour de l’émission

…La galerie des émissions précédentes,

Références:

  1. Site internet de la Fondation Mohammed V pour la solidarité: www.fm5.ma
  2. Site internet FinanceNews: Article sur la 16ème campagne nationale de Solidarité

 

38ème anniversaire de la Marche Verte

Symbole du Maroc moderne et de la reconquête de son histoire, la Marche Verte est célébrée chaque année par Poste Maroc. Au regard de l’Histoire, le Maroc a été dépossédé de son indépendance et d’une partie de ses territoires par les puissances coloniales de l’Epoque qui se battaient pour accroître leur influence territoriale soit en créant de nouvelles voies commerciales soit en conquérant des zones stratégiques. Le temps estompe les contours territoriaux de chaque nation car s’il devient un royaume en 1956, la bataille du Maroc avec ses voisins, pour récupérer des territoires qu’il considère sien, ne fait que commencer.

Si la France n’a presque pas rogné les frontières du Maroc en abandonnant son protectorat, il en va autrement avec l’Espagne. Celle-ci reconnaît l’indépendance du pays après la France mais ne rend pas toutes les colonies qu’elle possède dont celles situées au sud: Rio de Oro, Ifni, Sahara Espagnol. En 1956, la Mauritanie et l’Algérie ne sont pas encore indépendantes. Le royaume fait valoir ses prétentions sur les territoires du sud en empêchant qu’elles n’annexent ces zones en cas de renonciation par l’Espagne. Par exemple, l’Armée de Libération du Maroc, qui sera intégrée dans les futures Forces Armées Royales, part à la reconquête d’Ifni et pointe aux portes de ce territoire. Les manifestations anti-coloniales au début de 1957 conduisent à la Guerre d’Ifni (fin 1957) qui s’achève par la signature d’un accord entre le Maroc et l’Espagne. Cette dernière conserve encore la ville de Sidi Ifni mais rend le reste du territoire au gouvernement marocain.

Autre exemple: Au début de l’année 1961, est organisée la Conférence Africaine de Casablanca qui se conclut sur une déclaration de soutien des « actions menées par le Maroc pour recouvrer ses droits légitimes en Mauritanie » [1] . Cette dernière n’adhère à l’ONU qu’en Octobre 1961 soit près d’un an après son accession à l’indépendance. La manœuvre avait pour but de renforcer sa vue sur le Sahara Espagnol et Rio de Oro. L’Algérie aussi convoite ce territoire qui lui ouvrirait une nouvelle voie maritime avec un accès directe à l’Atlantique. L’article sur Wikipedia au sujet de la Guerre des Sables (2) entre le Maroc et l’Algérie en 1963 explique le contexte de l’époque.
Note: Le 1er anniversaire de la Charte de Casablanca sera commémorée par une série de 2 timbres en 1962.

Grand MarocIllustration de la vision du « Grand Maroc »

Frontière Maroc-Algérie 1963Carte sur la frontière contestée entre le Maroc et l’Algérie

La Marche Verte est un événement important sous le règne de feu S.M. Hassan II car il met en avant le fait que le Maroc encore après des années n’en a pas terminé de récupérer ce qu’il considère sien. Cette marche donne aussi un autre visage du pays: l’affirmation de la fin de la période où les puissances étrangères se sont partagées les ressources du pays à son dépend.

Sans vouloir prendre parti, que le Maroc soit dans son droit ou non, la mise au programme de cette émission de façon annuelle est éminemment politique et symbolique. Peut-être une volonté du monarque philatéliste. Elle montre combien il est difficile de définir ses frontières après tant d’années: autant le rappeler chaque année dans un timbre. D’autres pays sont également embourbés dans d’identiques réclamations de territoire. L’exemple le plus récent est la Crimée fraîchement annexée par la Russie et dont le monde ne pourra rien faire au vu de la détermination du pays annexeur. Verra-t-on la même propagande? Rien de nouveau si l’on recherche des actions similaires dans le passé. La philatélie est aussi un outil de propagande.

Ceci-dit le timbre évolue et l’émission si elle doit durer et continuer d’être collectionnée doit faire le pont entre la génération qui a vécu la Marche Verte et ceux qui ne sont pas attachés à cet événement. En anglais le terme « legacy » se prêterais bien à l’émission, avec l’alégorie passé-présent-futur choisie par M. Ghassane pour la réalisation du tableau de l’émission. La tour présente sur le timbre est visible sur la place El Mchawar à Laayoune. Un grand merci à M. Ghassane pour ses révélations sur le timbre.

Notice Philatélique

38ème Aniversaire de la Marche Verte (6 novembre 1975 – 6 novembre 2013)

Le peuple marocain célèbre cette année le 38ème anniversaire de la marche verte. À propos de cet événement, Feu Abdelouahab BENMANSOUR, historiographe du Royaume directeur des archives royales, a déclaré que Cette marche, devenue une épopée éblouissante et un modèle aux peuples aspirant à la libération, traduit en elle même l’ampleur et la grandeur de l’histoire d’un combat mené, en symbiose par le Roi et le peuple, pour la récupération du Sahara.

La marche verte : événement du siècle, marche de la paix, est en effet la conscience de tout un peuple, refusant la domination et l’aliénation, qui se mobilisa et se souleva en vue de récupérer une partie de son territoire, qui vivait dans la servitude et la privation et lui procurer quiétude et bien être. (Traduction Barid Al Maghrib)

A cette occasion, et à l’instar des années précédentes, Barid Al Maghrib célèbre ce précieux anniversaire, cher à tous les Marocains, par l’émission d’un timbre-poste.

Fiche technique

YT 1680 / Timbre 23 de la planche / Artiste: M. Ghassane
YT 1680 / Timbre 23 de la planche / Artiste: M. Ghassane

Intitulé: 38ème anniversaire de la Marche Verte
Description: Vue aérienne du drapeau marocain, foule en marche tenant des drapeaux, momunent/minaret de la place El Mchawar à Laâyoune
Valeur faciale: 8.4 dh
Usage: Courrier international, lettre jusqu’à 20g
Date d´émission: 06/11/2013
Forme: Verticale
Largeur: 30 mm
Hauteur: 40 mm
Dentelure (H x V): 13 1/4 x 13 discontinue (mesurée)
13 selon WNS
13 1/4 selon YT & Michel
Couleur: Polychrome
Impression: Héliogravure
Emis en feuille de: 25 timbres (5×5)
Quantité: 100’000 exemplaires
Imprimeur: Phil@poste France
Artiste/Dessinateur: M. GHASSANE
Phosphore: Oui / En Coin Supérieur Gauche
Complément:
Reférences WNS: MA015.13
YT: 1680
Michel: 1828
Scott: –
Thématique Politique et Gouvernement
Architecture Moderne
Beaux Arts (Sculpture)

 

En Bonus,

…Le premier jour de l’émission

…La galerie des émissions précédentes,

…L’Hymne officiel de la marche verte version 2010,

…Quelques images d’époque,

…Vue de l’extérieur,

Références:

  1. Site internet Persee.fr / De La Serre Françoise. Les revendications marocaines sur la Mauritanie  In: pp. 328 Revue française de science politique, 16e année, n°2, 1966. (pp. 320-331). doi : 10.3406/rfsp.1966.418461
  2. Site internet Wikipedia.org: La Guerre des Sables