Archives de catégorie : Sur la Toile

Du Rekkas au Collectors Club de New York

Les membres de la Société des Postes Locales du Maroc et de Tunisie (SPLM) ont le plaisir de lire la revue de l’association Le Rekkas. L’on peut notamment apprendre qu’en page 3 du numéro 84 de la revue paru en Aout 2014, M. Hadida, philatéliste de renom, a donné une conférence le 3 Septembre dernier au Collectors Club de New York (CCNY) sur le thème « Un aperçu de l’histoire postale de ce pays fascinant encore inconnu sur le plan philatélique (1852-1925) ».

La demi page fait mention d’une vidéo ainsi que la présentation sont accessible sur le site du club mais ne donne pas l’adresse web…

Pour le reste, le Rekkas m’a permis de découvrir une nouvelle ressource d’information et un accès à des conférences sur des sujets qui sont aussi intéressants philatéliquement parlant. Le club CCNY publie depuis 2012 des vidéos et c’est une très bonne idée que d’autres clubs devraient utiliser pour se promouvoir ou rendre plus attractive leurs réunions.

Si vous êtes un collectionneur du Maroc, la conférence donne beaucoup d’informations pour comprendre les dates clés de la Poste au Maroc. Les premiers cachets, lettres connues, des objets d’exception sont disséqués par M. Hadida.

Si vous êtes curieux alors allez flâner sur le site, regardez quelques conférences et faites savoir au club que leur conférence sont aussi suivis hors des US.

Ceux qui souhaitent adhérer à la SPLM pour recevoir le trimestriel Rekkas et avoir accès à une mine d’information peuvent m’àcrire à travers la page contact. Les informations suivront.

Le Rekkas Numéro 84 / Aout 2014 / Couverture
Le Rekkas Numéro 84 / Aout 2014 / Couverture

Histoire d’une lettre

Les amateurs d’Histoire apprécieront l’article de Thierry Sanchez dans le 7eme numéro de la revue Le Maghrebophila, distribuée électroniquement via la plateforme ISUU, qui s’attarde sur une lettre envoyée de Bouarfa pendant la seconde guerre mondiale. L’article « Toute une histoire cette lettre de Bouarfa… » m’a beaucoup plu car il montre comment une simple marque postale peut être reliée à une histoire méconnue du Maroc. Beaucoup pensent que la philatélie n’est plus aussi attractive en tant que hobby, ou que tout ou presque a été découvert. Or cet article donne une idée du spectre que peut couvrir par la philatélie et ce qu’elle permet d’accomplir. Un aspect utile est que la découverte de telles lettres/marques permet d’établir une liste des prisonniers ou des forces militaires présentes dans une région à une période précise. L’auteur remonte le temps pour expliquer le contexte de l’époque – même avant guerre – et arrive à montrer comment le Maroc sous Protectorat a pris part malgré lui à la guerre 39-45.

L’armée française est présente sur le territoire marocain depuis le début du 20ème siècle et n’en est pas à sa première guerre. Sauf que pour trouver des informations sur des périodes où la censure règne ou encore où l’information est sommaire, contrôlée n’est guère simple. Il y a des aspects néfastes d’un conflit tels le déplacement des populations, les prisonniers de camps, le personnes enlevées dont on perd la trace. L’intérêt des lettres de guerre ou en temps de conflit permettent de résoudre certains mystères ou dates.

Depuis l’indépendance, une grande partie des archives de la présence française ont été rapatriées en France et la partie restée sur le sol marocain n’a pas été conservée proprement et souffre aujourd’hui après plus d’un siècle de l’effet du temps. Une archive nationale a été constitué il y a peu: ses effets bénéfiques ne se feront sentir que lorsque le travail d’archivage et de digitalisation aura été mis à disposition du public et des historiens.

La philatélie marocaine contient beaucoup d’histoires et d’anecdotes qu’il faut publier et faire connaître aux passionnés d’Histoire et aux non collectionneurs. Comme le timbre, sous chaque lettre se cache un histoire parfois non anodine. Les lettres de guerre sont de cet acabit. Autre exemple mais qui cette fois permet d’apprendre sur la Tunisie pendant WWII et les prisonniers de guerre, est l’article de M. Delbeke paru dans le numéro 2 du Maghrebophila intitulé « Tunisian POW mail from WWII ».

Sur la toile

Au fil de mes recherches, je tombe de temps en temps sur des pages / sites que je garde pour les billets intitulés sur la toile. Les liens ci-dessous sont le fruit de mes recherches sur les Postes Locales et lors de l’écriture des post précédents.

  • Association Neauphilatelie: Le premier lien est un bulletin philatélique datant de 2007 et parlant des Postes Locales. Je suis tombé dessus en préparant une carte google maps indiquant desuss les lignes  avec des informations pratiques: l’exercice consistait à détourner l’outil de cartographie de Google pour en faire une infographie en reprenant les mêmes données que pour la timeline. La même information peut servir différents support. Le bulletin propose cette carte sans l’intéractivité du net mais donne une vision géographique des lignes et des échanges commerciaux de l’époque.
  • Dar Kawa: Le Blog Dar Kawa n’est pas un blog philatélique mais donne en image quelques belles pièces des postes chérifiennes et des cachets Maghzen. Quelques images valent mieux que 1000 mots…
  • La flore marocaine à travers la philatélie: Pour les amoureux de thématique, Poste Maroc inscrit régulièrement dans son programme la flore du pays. Le lien est un tour d’horizon avec clés de lecture des espèces florales séléctionnées pour les timbres. C’est une bonne base de départ pour un article plus approfondi sur les émissions sur ce thème.
  • Faux timbres fiscaux: L’information date de 2013 donc récente et ne concerne que les collectionneurs de timbres fiscaux… et oui des faux existent ! Normal lorsqu’il y a des valeurs faciales à 2 voire 3 chiffres sur 25 bouts de papiers, cela en fait des sous…

Je termine ce billet en relayant 2 liens qui m’ont été envoyés par M. Ahmed Benzine, responsable du site AlgeriePhilatelie. Le portail de la philatélie algérienne:

  • lance un CONCOURS PHILATELIQUE INTERNATIONAL en LIGNE pour fêter ses 15 ans d’existence ! Tous les détails sur le concours ouvert à tous sont disponibles sur le site
  • ouvre une SITE D’ANNONCES pour les collectionneurs du MAGHREB cherchant à vendre, acheter ou échanger leurs lots sur l’ALGERIE, le MAROC et la TUNISIE